Classement & temps de nos coureurs à Sart-Risbart

Temps & classements de l'édition 2016
Stéphane dans son sprint final !

Le classement complet du challenge de Sart-Risbart est enfin paru. Voici à titre purement informatif, le classement et le temps de nos coureurs pour parcourir les 12,6km du challenge de samedi dernier. Pour rappel, le défi a été pleinement réussi pour l’entièreté de notre équipe !

Stéphane Debecker : 284ème en 1:20:57 (77ème en messieurs 50-59 ans)
Sandrine Deheu: 364ème en 1:35:09 (25ème en dames 40-49 ans)
Christophe Boux : 365ème en 1:35:13 (61ème en messieurs 40-49 ans)
Christine Sterckx : 394ème en 1:47:00 (16ème en dames 30-39 ans)

Encore toutes nos félicitations à nos quatre coureurs !

Ils ont brillamment réussi leur défi « Run for Senegal » !

Equipe Run for Senegal 2016
l’équipe de « Run for Senegal » 2016

Aidés par quelques supporters de Toubab ASBL, nos coureurs ont parfaitement géré leur défi « Run for Senegal ». Avec une météo clémente mais un parcours très vallonné, nos deux joggeuses ont battu leur distance maximale en passant le cap des 10km et achevant avec brio la boucle de 12,6km proposée par le challenge de Sart-Risbart. De leur côté, nos deux coureurs ont fait preuve de caractère en s’abstenant de goûter aux bières spéciales offertes à chaque ravitaillement du parcours.

Pour les temps, on attendra le verdict par les organisateurs du challenge car nos coureurs étaient tellement satisfaits d’avoir rejoint la ligne d’arrivée qu’ils en ont oublié de stopper le chrono. Des photos devraient suivre avec les sympathiques photographes postés tout au long du parcours.

Au final, ce sont 915 € de promesses de don qui ont été effectuées jusqu’au moment du départ… merci à vous pour votre soutien !

Les supporters Run for Senegal 2016
Les supporters
Sandrine et Christophe au km7
notre binôme au km7
Arrivée Run for Senegal 2016
à l’arrivée

Jour J… suivez notre course sur Facebook !

Voilà le jour J ! La météo est idéale et tous les coureurs sont impatients de s’attaquer à leur défi du jour. N’hésitez pas à venir nous rejoindre à Sart-Risbart pour nous soutenir. Pour rappel, le départ sera donné à 15h au terrain de football du village et l’arrivée se fera au même endroit.

Si vous n’avez pas l’occasion de venir sur place et profiter du micro-climat local, suivez le défi de nos coureurs sur la page Facebook de « Run for Senegal ». Vous pourrez vivre quasi en direct les émotions de nos coureurs !

Ce matin, le compteur des parrainages est passé à 890 €… arrivera-t-on à franchir la barre des 900 € ?

Oh zut, je n’ai pas encore effectué mon parrainage, je fonce de suite sur le formulaire online !

J-2 : Entraînements sous la chaleur ou quand la technologie nous lâche !

Entraînements sous la chaleur
Stéphane donne le tempo !

Quelques nouvelles de nos runners qui peaufinent leur condition physique à quelques jours du grand défi. Les soucis techniques semblent contrarier les plannings d’entrainement… ou est-ce la chaleur qui fait perdre une certaine lucidité à nos athlètes ?

Stéphane Debecker a été courir mardi soir et il était en parfait désaccord avec son outil de travail, Runstatic pour ne pas le nommer. Le débat faisait rage sur la distance parcourue sur la soirée. Stéphane avait cependant retrouvé toute sa lucidité dès le lendemain et concluait avec pertinence : « Hier soir, j’ai été courir 1,3 km suivant mon Runstatic et 11 km d’après mes poumons ! »

De son côté, Christine Sterckx se voit pousser des ailes pour le même application, Runstatic. En effet, ce dernier lui octroyait une vitesse moyenne digne d’une prétendante à la victoire finale. En toute modestie, Christine précisait au point presse du matin : « Je vois que je ne suis pas la seule à avoir un Runtastic facétieux. Il parait que ma vitesse moyenne est de 26 km/h. Je peux dire, avec certitude, que je cours nettement moins vite ! ». Au niveau de la distance, Christine progresse à grands pas puisque cette semaine, elle a parcouru 10 kilomètres en un peu plus d’une heure… de bon augure pour la course de samedi et notre défi « Run for Senegal » !

Ce matin, le compteur des parrainages est passé à 750 €… on compte sur vous pour passer la barre des 800 €

Il me reste peu de temps, je parraine tout de suite !!!!

J-4 : On peaufine la tactique chez nos runners !

Tactique de course
La tactique prise au sérieux !

Avec une telle météo, le moral des troupes est beau fixe et les derniers entraînements sous le soleil de plomb ont permis d’évacuer les mojitos estivaux un peu trop corsés. A quatre jours de notre challenge, on ne compte aucun blessé ou petit bobo parmi les troupes. Par contre, le stress monte tout doucement pour nos runners qui n’ont jamais parcouru la distance requise pour réussir le défi « Run for Senegal ».

Pour les rassurer et les gonfler à bloc, cette semaine a été placée sous le signe de la tactique ! Les différentes analyses démontrent que le total des parrainages s’élève actuellement à 725 €. Nous venons de mettre au point différents schémas tactiques afin de réveiller les connaissances et amis qui penseraient avoir encore toute le temps pour parrainer nos valeureux joggeurs.

Nous comptons sur vous pour alimenter le compteur ou pour faire passer le message à votre entourage… il ne reste que 4 jours pour parrainer nos coureurs !

Il me reste peu de temps, je parraine tout de suite !!!!

Ravitaillements adaptés pour « Run for Senegal » ?

Les organisateurs du Challenge de Sart-Risbart ont-ils décidé de soutenir ou de piéger le projet « Run for Senegal » et ses coureurs ? En effet, ils ont prévu officiellement des ravitaillements en bières tout au long du parcours. En plus de tenter de rejoindre l’arrivée, nos coureurs devront ne pas céder à la tentation d’une petite mousse pendant la course !

Par contre, nous voyons bien nos coureurs capables de participer au concours du meilleur déguisement… verdict le samedi 3 septembre à Sart-Risbart !

Affiche Challenge de Sart-Risbart
Affiche du challenge de Sart-Risbart

Blessure pour Julien Piret, qui doit se faire remplacer !

Stéphane Debecker
Stéphane Debecker

Julien Piret est victime d’une vilaine blessure au pied, encourue lors des entraînements. Un arrêt complet de 1 à 3 mois a été imposé par son médecin, ce qui l’empêche de poursuivre l’aventure de « Run for Senegal ». « Ce n’est que partie remise pour une prochaine édition ! » ont été ses premiers mots après avoir annoncé son forfait à l’équipe.

Heureusement, Toubab ASBL peut compter sur des fidèles qui suivent les projets de l’ASBL depuis plus de 10 ans. En effet, Stéphane Debecker s’est proposé spontanément à rejoindre l’équipe des coureurs de « Run for Senegal » et à défier le challenge de Sart-Risbart pour la bonne cause. Le voilà donc rajouté à la liste des coureurs « parrainables », en remplacement de notre infortuné Président, Julien Piret.

=> Liste des coureurs que vous pouvez parrainer

Julien Piret
Julien Piret

Remplacement dans l’équipe des coureurs !

Christine Sterckx
Christine Sterckx

La composition de notre équipe de joggeurs connait quelques changements à moins d’un mois de la course de Sart-Risbart. Les motivations sportives et les aléas professionnels provoquent un remplacement parmi nos coureurs.

La mauvaise nouvelle est que Raphaël Piret doit renoncer au challenge « Run for Senegal » pour des raisons professionnelles. Il sera loin de nous, le samedi 3 septembre prochain, puisqu’il sera envoyé en mission à Kaboul… le devoir humanitaire avant tout !

La bonne nouvelle est que Christine Sterckx, ancienne membre fondatrice de Toubab ASBL, avait des fourmis dans les jambes et voulait se lancer dans la course à pieds. Le projet « Run for Senegal » l’a poussé à passer du souhait à l’acte. Elle sera parmi nous pour tenter de rejoindre l’arrivée à l’issue des 12km600 du challenge de Sart-Risbart. Elle s’entraîne intensivement puisqu’au mois de juin, elle ne parcourait pas encore un kilomètre complet.

=> Liste des coureurs que vous pouvez parrainer

Raphaël Piret
Raphaël Piret

Le cap réussi des 9km pour Sandrine à l’entraînement !

Entraînement Sandrine Deheu
Beau parcours !

Sandrine a investi dans des chaussures dignes de ce nom pour courir et le résultat ne s’est pas fait attendre à l’entraînement !

Elle a réussi un magnifique parcours de 9km fait sans s’arrêter dans la campagne orp-jauchoise. Depuis qu’elle a réussi le test des 5 kilomètres pour « Je Cours pour ma Forme », elle ne sait plus s’arrêter ! Petit commentaire de l’intéressée après ses 9km : « …enfin, j’étais bien crevée quand même ! »

Entraînement Sandrine Deheu
Chaussures discrètes